Jean-MarcTurgeon

Courtier immobilier
  •  417-952-5506
  •  418-952-5506

Voici une histoire qui est arrivé à un de mes clients il y a une couple d’année…. Ce dernier désireux de sauver la commission du courtier avait décidé de mettre en vente sa propriété par le biais d’un site internet. Les vendeurs parce qu’ils sont deux ont décidé de se faire construire une maison afin de se rapprocher de leurs lieux de travail.

Un mois plus tard, ils… ont reçu une offre d’achat d’un jeune couple sérieux. Cette offre fut acceptée mais conditionnelle à l’inspection et au financement. La prise de possession était sensée se faire 4 mois plus tard.

Les acheteurs ont fait inspecté l’immeuble et tout était correct. De plus les acheteurs ont remis aux vendeurs une confirmation de leur banque concernant le financement. Toutefois, ils devaient apporté un comptant de 20,000$. Les acheteurs ont informé les vendeurs que le comptant viendrait en totalité du père de la jeune fille (acheteuse). Une lettre d’intention fut remis aux vendeurs à cet égard et l’immeuble a aussitôt été affiché « vendu » sur la propriété.

Comme les délais étaient courts, les vendeurs ont signé le contrat pour la construction de leur future maison.

Cependant, les deux jeunes acheteurs se sont séparés trois mois plus tard. Ils se sont ainsi désistés de l’offre d’achat en mentionnant que la banque refuserait de prêter à un ou l’autre… puisque seul, ils n’ont pas la capacité financière de procédéer à l’achat. Le financement officiel du papa n’est jamais venu, pas plus que celui-de la banque. Les vendeurs ont consulté un avocat. Toutefois entre temps ils ont été dans l’obligation de supporter financièrement les deux propriétés…

L’immobilier c’est sérieux!. Cessez de jouer au courtier. Ça peut coûter cher.

À propos de l'auteur
9 articles à son actif

Jean-Marc Turgeon

J'exerce le métier de Courtier immobilier depuis novembre 2009. Mon objectif personnel est de donner satisfaction à ma clientèle, de bien les servir et de les accompagner dans la vente ou l'achat d'une propriété. J'ai travaillé plus de 33 ans pour Anciens Combattants Canada. J'ai été directeur des bureaux de district de Montréal, Gatineau, Sherbrooke. En plus d'avoir occupé les postes de Directeur de la Commmoration pour le Québec et de Directeur nationale pour la Mise en oeuvre des nouveaux programmes de soins de santé pour Anciens Combattats Canada... ainsi que plusieurs autres postes variés. J'ai pris ma retraite du Gouvernement fédéral en novembre 2009. Il va sans dire que je continue de travailler auprès des militaires lors des mutations ou afffectation ici à Québec (garnison de Valcartier) ou ailleurs.

94 queries in 0,895 seconds.
À propos de ce site
Outils